Kingdom of darkness

Le souffle de Dieu
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre Deux

Aller en bas 
AuteurMessage
Baal
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 9784
Age : 2011
Localisation : Entre l'Enfer et le Paradis...
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Chapitre Deux   Ven 12 Fév - 19:03



Chapitre Deux





Les quelques heures qui suivirent ma mort furent pour moi ma première renaissance.
Mon âme avait rejoind la Lumière Celeste.
Ma vie avait-elle était si bonne pour que je mérite un tel honneur?
Je me souviens encore de la sensation de paix qui m'habitait. La douleur de la corde serrant mon cou et de l'humiliation avait laissé place à un sentiment si doux... A nouveau, je me sentais aimé.

C'est en ouvrant les yeux, que je me rendit compte que j'étais dans les bras d'un homme, nu comme un ver. Un homme qui reflétait la bonté et la gentillesse. Et malgré ma confusion, je voyais de l'amour dans ses yeux. Il me regardait en me souriant.
Il me rassura en me disant que je n'avais désormais plus rien à craindre, que j'étais en sécurité. Je lui souris et comme un enfant, me serrait contre lui. A ce moment j'ignorais encore pourquoi je ressentais de l'amour paternel en cet homme.

Je dus perdre à nouveau connaissance car en me réveillant, je me trouvais allongé sur un lit dont les draps en soie recouvrait délicatement mon corps. La pièce était blanche mais une chaleur surnaturelle s'en dégageait. Je souriais à nouveau de plénitude. Une toge blanche avait été déposée sur une chaise à proximité.
Je l'enfilais et me leva. C'est en ouvrant la porte que je me rendit enfin compte de l'endroit dans lequel j'étais.

D'un certain côté, toutes les âmes qui m'entouraient se ressemblaient. Toutes comme moi, portaient des toges blanches dont la capuche recouvrait leur visage.
Je marchais tranquillement dans le jardin le plus beau qu'il m'avait été donné de voir. Tout dans ce lieu était magique, parfait. Je m'attardais sur un coquelicot que je caressais du doigt.
L'on me posa une main sur l'épaule et mon sursaut trahit ma surprise.

Un homme d'une grande prestance me sourit. Il se présenta comme l'archange Mickaël. Je fus à la fois admiratif et intimidé devant l'archange que l'on considéré comme celui qui avait mit fin à la révolte de Lucifer. Tout celà était vraiment étrange pour moi, car le mythe devenait réalité. Les chrétiens avaient raison... Ils avaient été blâmés pour leur hérésie et pourtant, c'était eux qui détenaient la vérité. L'archange me fit savoir que j'étais demandé dans la salle du trône. Je le suivit sans dire un mot.

Quand nous fûmes arrivés, il s'agenouilla devant un homme qui me souriait chaleureusement. Il me fallut quelques instants pour me rendre compte que c'était le même homme qui m'avait accueillit.
L'archange me lança un regard insistant et je m'agenouillais devant le Créateur.
Je me souviens encore de la vitesse à laquelle battait mon coeur. J'étais tellement intimidé et à la fois tellement heureux. Je fus même étonné de ressentir toutes ces émotions étant donné que j'étais mort et n'étais plus qu'une âme errante au Paradis.
L'Eternel vint à moi. Il me fit me relever et me prit les mains. Je sentit une chaleur me parcourir tout le corps jusqu'aux extrémités de mon dos. C'est alors que je m'aperçus qu'Il m'avait donné des ailes et, de simple âme, m'avait élevé au rang d'ange.
J'étais de nouveau "vivant". Je ressentais toutes les particules de mon corps s'agiter et se reformer.

Il m'assigna comme mentor l'archange Mickaël en personne. Il me fallut plusieurs années pour apprendre tout ce dont j'avais besoin de savoir pour être un bon ange. Il m'apprit la maîtrise du glaive de feu qui était le sien, à manipuler mes nouveaux pouvoirs de guérisons, et même à voler correctement.
J'accomplissais les tâches que l'on me donnaient avec succès. A plusieurs reprises, je dus veiller sur des âmes égarées en m'incarnant sur Terre afin de les remettre dans le droit chemin.
Content de mes prestations, l'on m'éleva au rang de Séraphin. Je distribuais désormais les tâches aux nouveaux comme l'avait fait l'archange avant moi.

C'est alors que l'on me fit la merveilleuse surprise de revoir ma soeur. Elle aussi était devenue un Séraphin. La joie de nos retrouvailles nous arrachèrent à tout deux un cri. Nous nous jetions dans les bras l'un de l'autre. Ma mère était là, elle aussi. Je demandais au Créateur la raison de cette attente, pourquoi ne pas me les avoir montrés plus tôt?
Il me répondit tout simplement que je n'étais pas prêt. L'on m'accorda une journée entière avec elles.
Nous nous quittions avec regret. Malgré que nous nous soyons à nouveau réunis, nous avions désormais de nouvelles responsabilités.

Au fil du temps, Mickaël et moi étions devenu ami. Nous travaillions ensemble et étions efficace.
Pendant un plus d'un siècle, j'accomplis mon rôle avec passion et obéissance. Mais plus le temps passait, et plus le poids de la bonté et de la soumission me pesait.
Je commençais doucement à me lasser. Je me fis de plus en plus absent lors de mes missions sur Terre. Je devenais orgueilleux et irrespecteux envers ceux qui m'avaient soutenus et aidés.
L'on remarqua mon absentéisme et ce fut mon ami et mentor qui vint me faire la morale. Je l'écoutais avec attention mais au plus profond de moi-même, je n'avais qu'une hâte, c'était qu'il me laisse tranquille.
Ce qui devint plus critique que mon absentéisme, était que je commençais à douter de mon Seigneur. Je doutais de ses capacités de justice. La plupart des âmes que j'avais sauvées n'avaient pour moi, aucune raison de l'être.
Je pris alors la liberté d'en parler à ma soeur. Elle se mit en colère contre moi et s'en alla sans m'adresser un mot de plus. Celà me péna. En voyant la réaction de ma soeur, je n'eus pas le courage de faire de même avec ma mère.


C'est alors que je fis la plus grosse erreur de mon existence. Je me présentais devant l'Eternel et lui annonça mon refus de soumission. Il ne dit rien sur le moment et me regarda avec un regard à la fois doux et incompris. Ceci m'irrita davantage. Je lui crachais au visage que son comportement n'étais pas digne d'un Seigneur, qu'il ne méritait pas sa place et qu'après tout, il se l'était octroyée lui-même.
Le visage sévère, il se leva et m'ordonna de quitter la salle pour me calmer. Je n'en fis rien. Ce dernier ordre me mit dans une colère noire. Je sortis mon glaive de son fourreau et le menaça de la lame. Sur le coup, je ne réalisais pas ce que je faisais. J'étais peut-être vieux de plus d'un siècle, mais je n'en restais pas moins encore un jeune ange.

Je me précipitais vers lui, toute lame sortit. Il ne lui fallut aucun effort pour parait mon attaque et il retourna mon arme contre moi. Je la reçu dans l'épaule et m'affessa sur le sol.
Pour me punir de mon ignorance et de mon insolance, il plaça une main au dessus de moi. Je sentais mon sang bouillir dans mes veines. La lumière divine commençait à me bruler les yeux et avant même d'avoir réalisé ce qui se passait, je me réveillais sur Terre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapitre Deux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens - chapitre 13
» Les deux témoins d'Apocalypse chapitre 11
» Les deux maisons. Saint Matthieu, chapitre 7, 21-29
» comparaison de moyenne de deux échantillons, cas spécial
» LOI DU PRODUIT DE DEUX VARIABLES ALEATOIRES UNIFORMES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of darkness :: RPG :: Mémoires de Baal-
Sauter vers: